+1 514 979 5243 info@ascens.ca

Dans bien des organisations, la pandémie de COVID-19 a provoqué de profondes remises en question. En plus de devoir nous adapter à une réalité économique brutale, le contexte nous oblige à revoir nos façons de travailler et à réinventer l’expérience client. Nous sommes en terrain inconnu : nous devons retrouver nos repères.

L’isolement social auquel la pandémie nous contraint est une situation anormale qui bouscule nos habitudes. Plusieurs de nos employés et collègues vivent de l’insécurité. Ils sont démotivés. Certains seront plus enclins à la colère, d’autres peuvent même montrer des signes de dépression.

Avant la pandémie, on comptait déjà plus de 5 millions de télétravailleurs en Amérique du Nord. Ce nombre a doublé en seulement quelques semaines, et la tendance pourrait bien se maintenir au-delà de la crise.

Comme dans toute situation difficile, un leadership bienveillant est essentiel pour réduire l’anxiété, favoriser la motivation, accroître la productivité et assurer la rétention du personnel. Il est important de faire preuve d’écoute, de compassion, de calme et de projeter une impression de contrôle. Cette nouvelle réalité nous impose donc de repenser notre leadership, tant pour répondre aux besoins immédiats que pour établir les bases de la relance à venir.

Pour vous aider à faire évoluer votre leadership en situation de télétravail, nous vous proposons 5 pistes :

Faites preuve d’ouverture et de compassion
En période de crise, les enjeux humains doivent toujours demeurer la priorité. L’incertitude et l’anxiété suscitent chez les employés des émotions fortes qu’il faut reconnaître. Tout en projetant une image calme et contrôlée, n’hésitez pas à vous ouvrir et à partager vos propres émotions. Cette attitude cultivera un climat propice aux confidences. Vous aurez ainsi une compréhension plus complète de la situation et vous serez mieux en mesure d’intervenir.

Communiquez plus souvent
Selon une étude du Harvard Business Review, 46 % des travailleurs à distance estiment que les meilleurs leaders sont ceux qui les contactent régulièrement. Toutefois, attention ! La communication fréquente n’est pas synonyme de microgestion : la responsabilisation et la confiance sont des facteurs clés pour assurer la productivité des télétravailleurs.

Lors des réunions individuelles, qui peuvent être plus fréquentes qu’en présentiel, adoptez la posture d’un coach plutôt que celle d’un patron.

Évitez d’appuyer votre gestion uniquement sur les courriels, les échanges de documents et les logiciels de gestion.

Dans un article du Harvard Business Review publié en 2018, deux experts soulignaient :

« Qu’est-ce qui manque à nos textes, à nos courriels, à nos conférences téléphoniques et aux autres communications numériques ? Le langage corporel. […] Le ton d’un texte ou la formalité d’un courriel laisse beaucoup de place à l’interprétation, au point que même les amis les plus proches s’y perdent. Ces interprétations erronées créent une anxiété qui peut devenir coûteuse, affectant le moral, l’engagement, la productivité et l’innovation. »

Établissez des objectifs clairs et précisez vos attentes
Exprimez des attentes claires et réalistes, et assurez-vous qu’elles sont bien comprises. Les moyens de communication électroniques ne tiennent pas compte du non verbal, des intonations ou de l’insistance sur certains mots. Or, une incompréhension de la part de l’équipe peut être dévastatrice tant sur le moral que sur les résultats.

Gardez en tête qu’en tant que leader, c’est vous qui créez la culture de l’équipe. L’assiduité doit être respectée. La discipline est de mise. Et le ton des échanges et des rétroactions doit demeurer respectueux.

Lors de vos téléréunions, créez une espace pour la conversation
Les discussions personnelles, l’humour et les échanges anodins peuvent sembler improductifs, mais ils font partie de ce qui forme et consolide une équipe. Un climat de détente est propice à l’engagement et à la confiance. Pourquoi ne pas organiser un 5 à 7 virtuel ?

Par ailleurs, lors de vos téléréunions, laissez de la place au silence, et acceptez d’être interrompu. Devant un écran, il est parfois plus difficile de remarquer qu’une personne désire parler, et le contexte est aussi moins favorable à la prise de parole. Si votre équipe ne contribue pas autant que vous le souhaitez, c’est peut-être parce que vous ne lui en donnez pas l’occasion.

Conclusion
Dans cette situation de crise qui force votre équipe à travailler à distance, mettez les enjeux humains au sommet de votre liste de priorités. Plus que jamais, il est temps d’être présent auprès de votre équipe et de développer vos talents de coach. Toute crise recèle une opportunité. Celle-ci peut être l’occasion, pour vous, de devenir un meilleur leader.

Pierre Leduc et Claude Martel
Ascension Leadership et recrutement
pleduc@ascens.ca
(514) 993-1338


Sources :

McKinsey & Company – Turning in, turning outward: Cultivating compassionate leadership in crisis
https://www.mckinsey.com/business-functions/organization/our-insights/tuning-in-turning-outward-cultivating-compassionate-leadership-in-a-crisis

Carl Pullein – Displaying effective leadership in a remote working environment.
https://medium.com/carl-pullein/displaying-effective-leadership-in-a-remote-working-environment-cf566c2fd1b0

Deanna Debara – 5 Common Mistakes to avoid when managing a remote team
https://fellow.app/blog/2019/common-mistakes-to-avoid-when-managing-a-remote-team/