+1 514 979 5243 info@ascens.ca

Dans une récente publication de McKinsey, on explique que la crise de la COVID, outre le fait d’avoir créé une crise humanitaire sans précédent, a amené les dirigeants d’entreprises à modifier leur style de leadership. Bien que ce changement soit apparu par nécessité, ses effets bénéfiques se feront sentir à long terme.

 

Penser grand et rapidement

Il n’y a pas que les startups qui savent faire preuve d’agilité. Pour preuve, les 10 derniers mois ont été témoins de plusieurs transformations majeures réalisées en un temps record par de grandes organisations. L’opération Warp Speed du gouvernement américain en est un exemple frappant : alors qu’il faut généralement plusieurs années pour développer un vaccin, la détermination et l’intensité de l’effort et des ressources ont donné un résultat exceptionnel. Best Buy, qui depuis des mois considérait l’implantation d’un système de ramassage à l’auto, l’a finalement fait en 2 jours dans tous ses magasins. Unilever a transformé toute sa chaine de production de déodorant en produits désinfectants en 4 jours seulement.

On rapporte ce genre d’exploits dans bon nombre de secteurs et nous l’observons aussi au Québec, où plusieurs entreprises d’ici ont su faire preuve d’innovation agile pour se réinventer.

 

Le télétravail : un modèle d’affaires payant

Avec le télétravail et l’élimination des voyages, fini le temps où on passait 3 heures en déplacement pour une réunion d’une heure. Cette flexibilité nouvelle libère du temps précieux qui nous amène à repenser nos priorités.

Selon une étude de l’Université de Montréal, le télétravail favoriserait la productivité et l’innovation des travailleurs. La recherche démontre que ceux qui ont vu leur charge de travail augmenter et qui ne sont pas dépendants du travail des autres se sont dits plus productifs. Et que dire de l’espace de bureau qui pourrait être économisé!

 

Un nouveau leadership

Outre ces constatations, les gestionnaires remarquent aussi la nécessité d’exercer leur leadership différemment, car qui dit plus grande productivité dit aussi plus grand risque d’épuisement professionnel. À distance, les employés sont plus enclins à l’incertitude et ressentent plus d’anxiété. Ils ont besoin qu’on stimule leur sentiment d’appartenance et qu’on soutienne leur engagement par des rapports plus fréquents et plus transparents avec la direction, leurs supérieurs immédiats ou leurs collègues. En pratiquant un leadership plus empathique, délibérément exposé à plus de vulnérabilité, les gestionnaires seront en bonne posture pour prendre des décisions qui sont en phase avec le bien-être et la performance de leurs collaborateurs.

Certains dirigeants ont confié qu’ils n’ont jamais remis en question leur manière d’être auprès de leur équipe. Voici un exemple concret qui les aidera à adopter une attitude plus humaine et ouverte envers leurs collaborateurs : ajouter une liste de chose « à être » à leur liste de chose « à faire ». Chaque jour, ils devront choisir deux qualités que à incarner. Par exemple, « lundi je fais preuve d’écoute », « mardi je fais preuve de compassion », etc. C’est une manière subtile de changer leur comportement et les effets positifs se feront sentir presque immédiatement sur le style de leadership.

 

Le leadership bienveillant

Les nouvelles cohortes de travailleurs sont de moins en moins attachées à leur entreprise; on observe le phénomène depuis déjà plusieurs années. Plus éduqués et plus autonomes, les employés sont souvent moins engagés dans leurs responsabilités. En cette période de crise où le télétravail a pris une grande place et où un climat d’incertitude s’est installé, il est impératif d’adapter notre style de leadership.

Depuis plusieurs années, les experts parlent de leadership responsable, de leadership conscient et de gestion compatissante. Toutes ces approches ont des objectifs semblables : donner un sens au travail, partager des valeurs, avoir le souci de la croissance personnelle et de la responsabilité sociale de l’organisation.

Chez Ascension, nous préférons parler de leadership bienveillant. Ce style de leadership s’appuie sur la raison d’être de l’organisation, est respectueux des valeurs de l’équipe et cherche à aider les personnes à se réaliser. Nous sommes convaincus que le succès de l’entreprise passe nécessairement par le succès des personnes, et ce, en harmonie avec l’environnement socioculturel et économique de l’organisation. 

Souhaitons que la crise que nous traversons soit l’occasion d’observer une prise de conscience et une évolution positive du leadership dans nos organisations.

Pierre Leduc et Claude Martel

Ascension Leadership et recrutement bienveillants


Sources :

McKinsey & Company – The CEO moment: Leadership for a new era

https://www.mckinsey.com/featured-insights/leadership/the-ceo-moment-leadership-for-a-new-era

Martin Lasalle – Forum Le télétravail favoriserait la productivité et l’innovation

https://nouvelles.umontreal.ca/article/2020/05/08/le-teletravail-favoriserait-la-productivite-et-l-innovation-selon-une-etude/